Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Important

Inscrivez vous à la Newsletter pour être prévenus des nouveaux articles.

Votre adresse e-mail restera confidentielle, et ne sera pas communiquée à des tiers.

Rechercher

Articles Par Mois

4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 14:45
En voyant récemment Tropic Thunder, j'ai pensé Galaxy Quest, sorti en 1999, bien plus réussi, sur un thème similaire, que la satire de Ben Stiller. Galaxy Quest possède en effet nombres de qualités qui manquent à Tropic Thunder, comme par exemple d'offrir un vrai trajet à ses personnages et, derrière la comédie, de rendre un hommage sincère à la force de l'imaginaire, à la vérité de la fiction, même lorsqu'elle est incarnée par des acteurs un peu has-been dans une série aux effets spéciaux dépassés.

Si Galaxy Quest touche juste, c'est parce que le film suit son prémisse jusqu'au bout, offrant à ses personnage la possibilité d'évoluer. Si le film se moque parfois des acteurs et de leur ego surdimensionné, il n'oublie pas que la fiction, et faire "comme si c'était vrai", est une des composantes les plus touchantes et les plus essentielles de notre humanité.

Quelques rares moments de Tropic Thunder montrent ce qu'aurait pu être le film si le scénario avait eu une ambition un peu plus élevée qu'aligner des gags (parfois fort drôles reconnaissons-le) : ainsi l'idée d'obliger le personnage de Ben Stiller à rejouer les scènes de Simple Jack grimé comme un acteur de Kabuki possède au delà de l'aspect comique, une poésie évidente. Cependant, le film ne parvient pas à élever son propos. Peut-être les personnages sont-ils simplement trop caricaturaux. On regrette par exemple que le personnage de Jack Black ou le rappeur Alpa Chino ne bénéficient pas d'un trajet plus intéressant.

Quant aux larmes finales du personnage de Ben Stiller, elles ne sont pas plus vraies, pas plus honnêtes, que la scène à la quelle elles font echo au début du film ; là où, dans une scène similaire et mémorable de Galaxy Quest, Alan Rickman retrouvait la vérité humaine de son personnage en prononçant en contexte son ridicule gimmick "By Grabthar's hammer
, by the suns of Warvan, you shall be avenged!" offrant une mise en abîme vertigineuse sur le travail du comédien (avoir Alan Rickman, évidemment, est un atout de poids dans un tel cas). En comparaison, Tropic Thunder n'offre qu'une satire prévisible et un peu facile des défauts d'Hollywood.

Partager cet article

Repost 0
Published by Struggling Writer - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Oliviou 15/11/2008 22:25

Oui, il se peut bien que nous ayons été dans la même salle. J'étais en tout cas à Bercy, et je ne pense pas que toutes les séances aient eu cette "qualité de public".Et oui, Three amigos est inférieur à Galaxy Quest. C'est en ça que je trouve la comparaison intéressante: comment transformer un film potache et délirant en un film qui reste vraiment marrant (certains gags de Galaxy Quest sont vraiment excellents) mais parle plus profondément au spectateur. J'aurais aimé trouver une interview du scénariste pour savoir à quel point il s'est inspiré de Three Amigos, et par quelles étapes il est passé pour enrichir l'histoire et la rendre meilleure.Par ailleurs, je partage tout à fait votre idée selon laquelle le rapport réalité-fiction, la vérité qu'il y a dans la fiction et l'importance du "comme si c'était vrai" sont des thèmes majeurs. Je sais que certains films m'émeuvent précisemment pour ça, alors qu'ils peuvent être par ailleurs accueillis moyennenement (je pense à "l'incroyable destin de Harold Crick", par exemple). J'ignore si ces thèmes sont réellement universels ou si c'est un sentiment que partagent surtout les gens qui inventent des histoires, et pour qui, donc, la fiction est souvent aussi réelle que la "vraie vie". (moi-même je gagne ma vie en écrivant et en réalisant de la fiction).En tout cas, je suis persuadé que la constitution de nos personnalités, notre sens du bien et du mal, de la morale et des valeurs sont forgés dès l'enfance par la fiction. à force de se faire lire des histoires, puis de les lire soi-même, à force de regarder des dessins animés, puis des films, à force de jouer à faire comme si c'était vrai, on a la chance de vivre beaucoup plus d'expériences, d'avoir beaucoup plus d'exemples que si on devait se contenter de la vie de famille et de l'école.(évidemment, je parle là d'une enfance occidentale "normale", sans guerre, sans viol, sans trop de maltraitance, etc...).Il manque encore le grand film sur ce sujet.

Oliviou 11/11/2008 11:05

Bonjour,je vous conseille si vous en avez l'occasion de voir "Three amigos", de John Landis, avec Chevy Chase, Steve Martin et Martin Short, dont l'excellent Galaxy Quest n'est ni plus ni moins qu'un remake déguisé : au lieu d'être des comédiens has-been de Star Trek embauchés par des extra-terrestres pour les sauver, il s'agit là de comédiens losers de westerns muets des années 10 qui se font embaucher par des villageois pour les défendre contre des bandits mexicains). La comparaison entre les deux est vraiment intéressante. Et en plus, on a droit à certaines séquences absolument hilarantes.Anecdote concernant Galaxy Quest: sa sortie en France à été sabotée puisqu'il n'a été projeté que sur 6 écrans. Mais le jour où j'y suis allé, le public était chauffé à blanc, et il s'est passé au moment du générique final quelque chose que je n'ai jamais revu dans une salle de ciné: les gens ont applaudi en rythme comme pour demander une bis au théâtre...

Struggling Writer 13/11/2008 16:21


Je connais bien Three Amigos, que j'ai dû voir deux ou trois fois (entre autre durant La nuit la plus nulle il y a bien longtemps sur Canal+). C'est vrai qu'il y a une grande
parenté de structure avec Galaxy Quest, mais je préfère tout de même ce dernier parce que les personnages et la thématique sont plus approfondis. Le côté délirant du film de Landis
(the singing bush etc.) m'a toujours paru un peu forcé et me laisse froid.

On était peut-être dans le même cinéma pour Galaxy Quest car j'ai eu la même expérience à l'UGC Bercy. Je me souviens que c'était au moment de la sortie de Tigre et Dragon et
beaucoup de gens – dont moi – étaient allé voir Galaxy Quest sans savoir ce que c'était, parce que la séance pour Tigre et Dragon était pleine. Et finalement ça a créé un moment
assez spécial lorsqu'on s'est rendu compte que ce film, vu par hasard et dont personne ne nous avait parlé, était aussi réussi.

Plus tard, j'ai vu Tigre et Dragon et j'ai eu le sentiment exactement inverse.


Mirbel 04/11/2008 19:24

Bonsoir,Personnellement je n'ai pas vu le film de Ben Stiller, mais je sais que j'ai beaucoup apprécié Galaxy Quest, pour les mêmes raisons citées dans ton article, mais aussi, il ne faut pas l'oublier, parce que c'est un hommage, certes humoristique, à Star Trek.

Struggling Writer 10/11/2008 19:36


Tout à fait ! C'est un hommage à Star Trek et un émouvant coup de chapeaux aux trekkies, habituellement traités dans les fictions avec beaucoup moins de tendresse !