Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Important

Inscrivez vous à la Newsletter pour être prévenus des nouveaux articles.

Votre adresse e-mail restera confidentielle, et ne sera pas communiquée à des tiers.

Rechercher

Articles Par Mois

20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 04:24

Lorsque j'ai lu la première fois les Misérables, je devais avoir quelque chose comme dix ou onze ans. Je crois que ce fut un de mes premiers chocs littéraire et peut-être la prise de conscience que la misère la plus noire, la plus révoltante, celle de Fantine, pouvait exister… que la pauvreté engendre l'ignorance, la violence, la révolte, mais qu'il suffit d'un peu d'humanité, de dignité, pour changer le destin d'un homme. J'y ai vu aussi cette morale toujours subversive : il est moins grave de voler du pain que de punir impitoyablement…

 

Non, je n'ai pas encore vu le film adapté de la comédie musicale. Par contre, j'ai reçu un mail du Parisien pour je ne sais trop quelle raison (j'ai dû laisser un jour un commentaire sur leur site) qui disait ça :


Misérables

 Vraiment ? Un séjour somptueux dans "la ville des Misérables" celle où le peuple se soulève parce qu'il en a marre qu'on lui marche sur la gueule, celle où les gosses dorment dans la rue, celle où la police ne vous lâche jamais ? Ça donne envie…

200 € pour du shopping ? J'espère qu'on pourra acheter des perruques avec de vrais cheveux de pauvresse… Et puis des dents aussi…

Heureusement, tout va bien, je vois qu'on sera dans un hôtel de luxe ! c'est même un séjour VIP qui permettra depuis le restaurant de la tour Eiffel de regarder les gueux de haut, ceux qui ne sont que des VUP (Very Unimportant Poors). Mais non je ne me moque pas, pensez-vous… de toute façon, en France, aujourd'hui, il n'y a plus de misère, n'est-ce pas ?

Vous auriez voulu quoi ? Monter une barricade et faire la révolution ? Mais, mon cher monsieur, à Paris, on ne fait plus cela depuis bien longtemps…

Partager cet article

Repost 0
Published by Struggling Writer - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Beru 21/02/2013 11:46


Il faut, je pense, soulever, encore, et encore, toutes les indécences qui, à force d'insisitance, choque de moins en moins de monde.


On se lasse et on finit par voir un cynisme envahir nos vies.


Je tente, comme d'autres, dans tel ou tel cercle autours de soi * , de mettre le doigt sur toutes ces indécenses pour rappeler qu'elles restent des indécences.


Continue, Denis, et bienvenu à tous ces guetteurs qui chacun à son niveau peut agir et empêcher l'installation


 


* Cela peut être un repas entre "amis" ou lun ou l'autre peut déraper sur une phrase entendue ici ou là, et qu'il reprend en toute innocence.