Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Important

Inscrivez vous à la Newsletter pour être prévenus des nouveaux articles.

Votre adresse e-mail restera confidentielle, et ne sera pas communiquée à des tiers.

Rechercher

Articles Par Mois

16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 13:25

Scénaristes et réalisateurs, vous pouvez copier coller ce modèle de note d'intention qui sera valable dans bien des occasions. En espérant vous avoir été utile.

Chers esprits éclairés qui demandez une note d'intention,


Mon intention est de faire un bon film.

En même temps, à ce stade, le scénario n'est pas fini (variante : le scénario est fini, mais les comédiens et le plan de tournage n'ont pas encore été décidés), donc il va m'être difficile de vous convaincre raisonnablement, parce que je ne suis pas tout à fait sûr qu'un film repose tant sur des intentions éthérées que sur un savoir faire, de l'intuition, de la passion et surtout du travail.

Vous voulez que je vous dise ce que seront mes intentions artistiques, mais celles-ci ne deviendront claires qu'en travaillant la matière pendant des semaines, parfois des mois ou des années. A ce stade, tout ce que vous allez obtenir, c'est que je vais m'astiquer les neurones pour sortir une bafouille vaguement cohérente dans l'idée de vous rassurer sur le fait que le projet que vous allez financer est né dans l'esprit un vrai artiste, avec des intentions élevées et une sensibilité originale…
 bref, disons-le carrément : habité par le mystérieux génie qui fait de l'artiste une personnalité hors du commun (même si, modestie oblige, je n'en crois pas un mot). 


Peut-être me demandez-vous une note d'intention sur un scénario rédigé, ou une première version avant réécriture. Mais dans ce cas, le problème se pose : pourquoi suis-je censé expliquer les intentions d'un scénario qui m'a demandé des mois de travail et rendre trivial le travail de transposition qui m'a été nécessaire ? En fait, pourquoi ai-je pris la peine d'écrire ce scénario si c'est pour expliquer ensuite ce que je voulais faire ou pourquoi le sujet m'intéressait (d'autant que cette question n'a pas forcément de réponse rationnelle) ? Vous est-il donc impossible de lire un scénario et d'en comprendre tout seul le projet ou l'intérêt ? Cela m'inquiète fortement quant à vos capacités pour simplement juger la pertinence de mon travail. Il me semble pourtant que vous devriez être formé à lire les scénarios si votre fonction est de financer le cinéma…

Réfléchissez un instant à ce que veux dire "note d'intention" pour un artiste qui prend son travail au sérieux, et mettez vous un peu à notre place, si c'est possible. 


On est tous d'accord, un film, pour être réussi, doit comporter un thème fort. Il faut que son scénario veuille dire quelque chose, que ce thème soit compris et magnifié par la mise en scène…mais si ce ce quelque chose pouvait être dit simplement dans une note d'intention de deux pages avant de commencer le vrai travail, il n'y aurait pas besoin de passer tous ces longs mois à y réfléchir. Comme disait Picasso "Si l'on sait exactement ce qu'on va faire, à quoi bon le faire ?"


Par ailleurs, vous devriez savoir que le processus de création a besoin au départ d'être intuitif, et ce que vous demandez ici, c'est de transformer, à un stade où ce n'est pas nécessaire pour le travail lui-même, un processus intuitif en exercice purement rationnel
. Cela démontre peut-être de votre part une méconnaissance totale des processus créatif et auquel cas je suis heureux de vous apprendre à quel point c'est intrusif et démotivant. L'autre possibilité, c'est que vous vous fichiez complètement des perturbations que cela produit. Évidemment, l'influence de la note d'intention sur un processus créatif délicat n'est peut-être pas votre problème, du moment qu'avec elle, vous couvrez vos arrières et vous avez mis les petites croix dans les carrés, mais cela ferait de vous des bureaucrates à l'esprit étriqué qui essayent d'exercer un contrôle sur ce qu'ils ne comprennent pas, et je me refuse à croire une chose pareille.

Imaginer que la note d'intention n'a pas d'influence sur le résultat d'un film serait naïf. Cela engendre les films barbants et scolaires que nous voyons fleurir si souvent en France, parce que leurs auteurs, barbants et scolaires, ont été favorisés dès le début du processus de création. On ne vous remercie pas.

L'autre effet de la note d'intention est de renforcer le préjugé selon lequel les intentions préalables de l'artiste sont le principal facteur déterminant le résultat de son travail. Ce qui renforce l'idée contre-productive qu'un vrai artiste ne saurait s'adapter à son sujet et découvrir ce que celui-ci recèle. Un système qui favorise l'idée que le "génie" de l'artiste doit être si grand qu'il n'a pas besoin, pour s'exercer, de se confronter à la réalité du processus de fabrication, ne me semble pas développer la variété créative, ni l'originalité, qui naît souvent de circonstances inattendues… Et laissez-moi vous le dire, ce n'est pas avec un exercice comme la note d'intention qu'on va améliorer la situation.


A part ça, il fait beau chez moi. J'espère que tout va bien pour vous et votre famille. A propos, j'imagine qu'avant de faire un enfant (si tel est le cas) vous avez bien pensé à rédiger une note d'intention en une ou deux pages expliquant pourquoi vous alliez le faire, à qui il ressemblera, et ce que seront ses points forts ou ses centres d'intérêts. Il faut être cohérent, dans la vie.

Bonjour chez vous.



http://1.bp.blogspot.com/_lUu92QY0YZo/S48Oqe7iemI/AAAAAAAAAI4/yFNOHu4O4kA/s400/mcgoohan04b.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Struggling Writer - dans Fictions en général
commenter cet article

commentaires

Esther 27/10/2015 04:55

JE CONCOIS PARFAITEMENT. L'idée de mes scénarios, est toujours arrivée seul à mon esprit, avec quelques images en têtes. Sans savoir le but, la motivation pourquoi écrire cette histoire. Je me lance et j'écris à corps perdu dans mon élan, j'ai le débit, le milieu et la fin, quel est le but de l' histoire ? je ne sais pas, je me pose pas de question quand j'écris. Je trouve l'histoire bien et qui tient debout. Le reste je m'en balance. Et donc il font ch...à demander à ce qu'on leur joint une note d'intention. Moi je suis curieuse, de savoir qu'elle a été la note d'intention des films comme AVATAR, ALIEN, ou king kong en autre.

Estella Valsaint 04/05/2015 15:00

Je suis completement d' accord avec cet avis car personne ne sait pas avant le tournage a quoi ressemble son film. on peut avoir une idee, un scenario mais apres le tournage on a carrement quelque chose d' autre.

Mademoizelle Dreamily 14/03/2014 17:24


J'ADOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOORE! Je venais là pour trouver des infos pour un devoir de litterature et ca m'a fait bien rire, merci pour cette pause comique dans mon travail acharnÉ.

Patrice B. 03/10/2013 11:04


Je travaille en ce moment sur ma première lettre d'intention, et je me retrouve vachement dans ce qui est écrit ici. Moi c'est même parfois bien après avoir fait le film que je me rends compte
que mes choix étaient ancrés dans une certaine logique et forme que jamais je n'aurais su expliquer avant de faire le film. Et quelque part, que rien n'échappe au réalisateur ou au scénariste,
que son oeuvre soit limpide et claire c'est un peu dommage je pense. C'est comme faire un croquis très poussé avant la toile, quand on passe au vrai dessin, on a perdu en spontaneité et en vie.
Après, c'est aussi parce que je trouve l'exercice dur et que j'y suis confronté pour la première fois. Peut être, qu'avec le temps, cela devient une banalité et qu'on sait en jouer, et que cela
prends 5 minutes quand on sait ce que veulent lire les commissions...
En tout cas j'ai bien ri.


:-) 

milo 15/05/2013 18:57


Est-ce une impression à moi où la note d'intention n'est demandée qu'en France ?

Struggling Writer 15/05/2013 20:07



Non ce n'est pas une impression. Seuls les étudiants doivent écrire des "Statement of Purpose" aux US au Canada ou en Angleterre. Ce ne serait pas professionnel de demander à un adulte ayant un
agent et travaillant depuis longtemps dans le métier de rédiger un pensum aussi scolaire… Ça n'empêche pas les artistes quand ils présentent leur projet (lors d'un pitch) de dévoiler quelles sont
leurs ambitions, mais la forme reste libre (on peut le faire par un story board ou un artwork par exemple) et une chose est sûre on ne demande pas aux scénaristes de le faire, surtout quand le
scénario est rédigé et joint (je trouve ça limite insultant, quand même)…



Pierre DAVILA 27/03/2013 23:58


Très bonne note d'intention!!!!!!!!

sarrio 03/03/2013 11:19


Moi, je suis souvent plus  réal que techniquement scénariste , dc un dossier peut se justifier pour faire comprendre comment on passe du papier à l'image. Mais, une note d'intention pour
un scénariste, ça c'est n'importe quoi!


Déjà, sans être l'auteur du script (même si l'on en est à
l'initiative et que l'on travaille dessus), je trouve cela redondant et vain même...En fait, c'est surtout pour rassurer ceux qui ne savent pas lire un script.

Selbycool 20/02/2013 15:14


Comment peut-on penser qu'un projet sur lequel on travaille est bon si on est incapable d'argumenter dans ce sens ? Comment refuser de s'adonner à cette convention incontournable qui est de
décrire ce qu'on imagine lorsqu'on sollicite l'aide d'une tierce personne ? Quand vous cherchez un réal, ou qu'il cherche des comédiens, vous faites comment, vous leur bandez les yeux jusqu'au
plateau ?


Moi aussi j'écris des scénarios, moi aussi j'ai à les vendre, leur forme évolue au fil de leur écriture, et une note d'intention ne grave rien dans le marbre... Imaginer que votre interlocuteur
ne sache pas ça, c'est le prendre pour un idiot.


En gros, si en philo le jour du bac vous répondez que dans le fond la philo ce n’est pas forcément un truc super utile mais peut-être que si finalement mais le plus fondamental c’est la beauté de
la vie, vous-même vous trouveriez ça tellement bébête que vous vous donneriez un zéro pointé.


Quant à Picasso, mauvaise comparaison puisque présenter le résumé d'un projet ne revient pas à envisager ce projet dans son intégralité. Quant à l'enfant, je ne sais pas si je commente... Une
piste éventuelle ? Le rapport nature/culture.


Bon courage pour la suite tout de même :)

Struggling Writer 20/02/2013 21:59



Savez-vous la différence entre une note d'intention et un pitch ? Dans l'un on explique son projet, on argumente pour le défendre, on respecte sa propre créativité et l'intelligence de son
interlocuteur… et l'autre est une note d'intention. Il existe de nombreux exemples de projets artistiquement réussis et qui parviennent au succès, dont la note d'intention sera jugée bancale ou
insuffisante, et inversement (si vous croyez que l'argumentation a la moindre importance au passage, vous vous leurrez : les projets de scénarios ou scénarios rédigés qui sont acceptés par les
commissions diverses qui demandent de se plier à cet exercice ne le sont pas sur ce critère… Si vous en doutez, je vous conseille de vous tourner vers les différents conseils plus sérieux que les
miens qu'on peut trouver sur internet pour rédiger les notes d'intention, le mot "argumenter" n'y figure pas…).

La note d'intention n'offre pas un aperçu des qualités futures du projet, en tout cas ce n'est pas le but de l'exercice. Croire cela serait même naïf : le seul but est simplement de rassurer les
diverses commissions sur le fait que son auteur parle le même langage qu'eux et fait partie de la même variété sociologique. Ce qui permet une reproduction de leurs valeurs ou en tout cas une
projection de celles-ci (qui peuvent être hétérogènes, d'ailleurs, selon les commissions et leurs différents membres, ce n'est pas le problème). Cela n'a, en tout état de cause, rien à voir avec
une façon de vendre le projet (ce n'est pas un secret d'ailleurs, que les projets les plus vendeurs ne sont pas toujours soutenus dans les premières étapes, même si les scénaristes de ces projets
là n'ont durant les périodes de développement pas moins besoin de manger que les autres…).

De plus, la note d'intention n'est pas censé être le résumé d'un projet comme vous le supposez mais une présentation des goûts de la personnalité de son auteur. En clair, elle défend de par son
existence même l'idéologie de l'auteur devant l'œuvre. Elle est censé transmettre les références artistique de son auteur, bref, de vérifier qu'il est "conforme" (A quoi? me direz-vous… c'est
bien la question !). Elle est censé dire le pourquoi (qu'il ne sait évidemment pas et qui n'a aucune importance en création, ce qui oblige l'Ôôôôteur à bricoler des formules plus qu'à être
sincère) et le comment (qui a déjà plus d'importance, mais qui aux premiers stades est forcément spéculatif, voire contre-productif comme je l'ai déjà souligné). La meilleure preuve, c'est qu'il
existe des pros de la note d'intention, très forts pour attirer l'œil des commissions, mais dont les œuvres sont à peu près irregardables (et d'ailleurs, devinez quoi, elles ne sont pas
regardées…)

Vous illustrez vous-même la puérilité du principe de la note d'intention par votre comparaison pourtant bancale : comme pour le passage du bac, il s'agit bien de faire un exercice sans grande
portée et de remplir une copie, pas de montrer sa créativité et sa passion ni défendre un projet. Par ailleurs, il me semble tout à fait possible voire pertinent de montrer l'absurdité, non de la
philo, mais de l'exercice de la dissertation, ce qui est différent (si vous vouliez faire une comparaison juste, c'était celle-là qu'il fallait faire) cela d'ailleurs était fait brillamment par
Pierre Macherey dans ses cours de philo de premère année (et il n'est pas le seul intellectuel à s'être penché sur les inconvénients de cet exercice jésuitique)… Vous confondez étrangement une
critique de forme et une critique portant sur la matière… Je trouve pour le moins révélateur le fait de confondre les deux afin de pondre une défense égarée du système de reproduction des
"élites" du cinéma français. A moins que vous n'ayez un problème à percevoir l'ironie, tout simplement (ce qui semble le cas, vu votre remarque sur l'enfant…).

Sur Picasso, je ne vois pas où est la comparaison dont vous parlez, il s'agit d'une simple citation qui illustre le fait qu'au moins un artiste expérimenté a remis en cause le postulat selon
lequel déclarer ses intentions avant l'écriture n'auraient pas d'impact négatif sur le résultat. Désolé si cette idée vous déplaît, mais oui, cela est pertinent en l'occurence… Rien à voir donc,
avec le fait "d'envisager ce projet dans son integralité" (quoi que cela veuille dire pour vous). 

Après, si le cinéma français vous semble bénéficier d'un tel exercice, si vous trouvez normal de vous y soumettre sans rechigner, ni intéressant de réfléchir à de meilleurs moyens d'évaluer
l'intérêt d'un projet (comme éventuellement de poser des questions directes à son auteur en prenant le temps de le recevoir, de - folie ! aberration ! - lire le scénario ou le synopsis avec
compétence, ou d'évaluer purement son travail préliminaire pour le film - croquis, recherches, etc. –, comme c'est fait en Angleterre ou au Canada par exemple), grand bien vous fasse. Il faut de
tout pour faire un monde…



En vous remerciant d'avoir pris le temps de lire et de me faire un commentaire. 



bilmans 17/03/2012 01:34


a quand avec votre imagination un début de script et celle des autres. quelle est votre motivation et votre objectif? je ne connais rien de votre site.

Struggling Writer 19/03/2012 01:01



J'ai écrit plusieurs scénarios, certains ont même été tournés…

Je n'ai pas d'autre objectif dans ce blog que de parler de ce qui m'amuse…  Si vous avez reçu un mail, c'est parce que vous vous êtes inscrit sur la mailing list du site.



bilmans joële 17/03/2012 01:23


ceci n'était donc qu'une fiction et belge,je me disais que peut-être je pourrais vous mettre en contact avec une personne.j'avoue ne pas comprendre pourquoi m'adresser votre message? je
suis de tout coeur avec tous les artistes non connus,les autres comment les découvrir too much for me.

Struggling Writer 17/03/2012 01:30



Traduction automatique ?