Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Important

Inscrivez vous à la Newsletter pour être prévenus des nouveaux articles.

Votre adresse e-mail restera confidentielle, et ne sera pas communiquée à des tiers.

Rechercher

Articles Par Mois

18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 08:00

Je n'ai pas toujours le temps d'écrire des articles de fond comme celui d'il y a deux semaines, mais je vais quand même essayer de conserver une certaine régularité à ce blog. Donc puisqu'on en est à parler des scénarios, je vais parler d'un sujet qui me tient à cœur et qui ne me rendra pas inapte à la réflexion pendant quinze jours, c'est à dire le pluriel de ce mot.

Dans les années 80, quand je commençais à faire du jeu de rôle, tout le monde – ou presque – disait "scénarios". Pour ceux qui ne connaissent pas le jeu de rôle (vraiment ? il en reste encore ?), le scénario est un terme qui recoupe toute base, aussi ténue soit-elle, qui sert au meneur de jeu de trame pour l'histoire qu'il racontera avec les joueurs à la table. 

Mais rapidement, quelques snobs se croyant lettrés essayèrent d'imposer aux tables de jeu un usage aussi absurde que malvenu : un pluriel sous la forme de "scénarii". Ni une ni deux, je sautais sur mon Grévisse et vérifiait qu'il n'y avait pas plus de "scénarii" que de beurre en broche. Evidemment, le pluriel de scénario, mot francisé venu d'un terme italien (scenario sans accent, qui signifie décor, et qui n'a donc rien à voir) n'a pas la moindre raison de se décliner au pluriel comme s'il était encore italien et son pluriel recommandé, je dirais même plus correct (et prononçable, ce qui ne gâche rien), est simplement "scénarios" (à la limite, si on voulait utiliser le pluriel italien il aurait fallu dire scenari).

On me dira : "les mots ne sont que des mots, il faut être souple et tout ça", et certains répondraient que leur usage sert aussi de moyen de reconnaissance sociale, et imposer un usage absurde peut servir insidieusement à asseoir un pouvoir dictatorial en créant l'impossibilité d'une utilisation subversive du langage, mais pas moi parce que là ce n'est pas le cas du tout : l'usage du mot scénarii est loin d'être Orwellien. C'est juste moche. 

Au fil des années en tant que scénariste en devenir, puis en lutte, puis toujours en lutte mais avec des projets qui concrétisent, j'ai vu l'usage du pluriel de scénario évoluer plus rapidement que ma carrière. À présent, il commence même à y avoir des professionnels du cinéma qui disent "scénarii". Alors j'en tire deux conclusions (qui sont surement fausses, vu que je n'ai aucune preuve de ce que j'avance) : 1° les gens qui font du jeu de rôle ont plus d'influence qu'on ne le croit. Et 2° plus personne ne respecte la langue française, ma bonne dame, c'est un scandale.

Quoiqu'il en soit, n'ayant pas pour chaque chronique le loisir de dénoncer un scandale digne du Médiator dans les rangs de la fiction française, je me contenterai de ce que j'ai sous la main, et je l'affirme une nouvelle fois : quand il y a plus d'un scénario, on dit scénarios. A présent, allez en paix et répandez l'information autour de vous, en n'oubliant pas et de vous montrer indulgent (quoique subtilement condescendant, comme seuls notre bon peuple de France sait l'être, lorsqu'une faute contre le bon goût et l'usage choque notre oreille et nous permet de montrer à peu de frais une supériorité culturelle) envers les malheureux qui auraient l'outrecuidance de dire "scénarii" devant vous. Pour autant, ne nous laissons pas emporter, et que celui qui ne fait jamais de faute de français leur jette le premier dictionnaire.

(Toussotement au troisième rang, chant de criquet, une chouette hulule)

On est d'accord.

Donc certes, c'est un problème mineur qui ne méritait surement pas autant de lignes, mais après tout, en tant que scénariste, il est normal que les mots en général, et celui-là en particulier, aient une importance pour moi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Struggling Writer - dans Fictions en général
commenter cet article

commentaires

le_saigneur 06/06/2011 21:37



J'ai du mal à décider ce qui est le pire entre ça et le snobisme déguisé en défense de la langue française du genre dire courriel au lieu de mail. D'autant que beaucoups de gens tombent dans les
deux travers à la fois. Quand on y pense, c'est assez fou quand même...



Salabreuil 20/04/2011 10:43



Je ne suis pas scénariste mais accordeur de pianii. Cette cuistrerie linguistique heurte mon oreille musicale et doit cesser : ce serait bien que les radii en parlent. 



Struggling Writer 20/04/2011 23:51



Merco. Après cela, plus personne ne se trompera, ça ne fait pas un plo.



Sybille de Bollardiere 18/04/2011 19:10



Me voici dûment corrigée et ravie ! Scénario ou scénarios, c'est beau et ça donne envie. Merci