Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Important

Inscrivez vous à la Newsletter pour être prévenus des nouveaux articles.

Votre adresse e-mail restera confidentielle, et ne sera pas communiquée à des tiers.

Rechercher

Articles Par Mois

24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 18:37
Elle a été écrite par le grand Fredric Brown (d'autres tentatives de dépasser sa concision ont été faite mais je les trouve moins bonnes). Elle est assez célèbre et peut-être l'avez vous lue. Plutôt que la résumer ou l'analyser en détail, je pense qu'il doit être possible sans craindre un procès de la citer in-extenso. Bonne lecture !

(Je tiens à préciser que je l'ai traduite moi-même - d'autres traductions sont possibles mais il est difficile de conserver à la fois la concision, les assonances, la fluidité et l'impression d'ensemble, il faut donc choisir. J'ai préféré la fluidité.).


Toc !
par Fredric Brown

Le dernier homme vivant sur Terre était assis, seul dans une pièce.
Soudain, quelqu'un frappa à la porte.
Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Il y a plus court, attribué à Hemingway : <br /> «A vendre, chaussures bébé, jamais portées».<br /> <br /> Cela dit "Knock" ne fait pas qu'une ligne, cette phrase n'en est que le début. Et bien que ce soit une nouvelle très courte, ce n'est pas une micro-nouvelle.
Répondre
S
PLusieurs remarque :<br /> • Cette courte "flash fiction" attribuée à Hemingway n'est pas une nouvelle de science fiction. Qu'elle soit courte certes. Mais elle ne fait pas partie du genre.<br /> • En fait, il n'y a aucune preuve qu'Hemingway ait écrit cette histoire, c'est selon toute probabilité une légende urbaine.<br /> https://quoteinvestigator.com/2013/01/28/baby-shoes/
O
Un auteur a trouvé plus court, je n'ai pas réussi à trouver son nom, mais voici son oeuvre, que je trouve aussi très bonne : <br /> <br /> Le temps s'est arrêté. Hier.
Répondre
F
<br /> <br /> Püis-je me permettre d'en fournir une traduction plus ramassée :<br /> <br /> <br /> Le dernier homme vivant sur Terre était assis,  seul, dans une pièce lorsqu'il entendit frapper à la porte.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Plus ramassée, je ne suis pas sûr (elle comporte autant de mots), mais c'est à mon avis une traduction infidèle.<br /> <br /> <br /> Fredric Brown n'a pas écrit par hasard sa nouvelle en deux phrases (dans la préface de la nouvelle, plus longue que celle-ci, il mentionne expressément que c'est une nouvelle en deux phrases).<br /> Sans la pause entre la présentation (la première phrase) et ce qui constitue à la fois l'incident déclencheur, le développement et le climax de la nouvelle (la deuxième phrase), l'évocation<br /> littéraire est absente et nous ne sommes plus en présence d'une nouvelle, mais d'un simple "pitch".<br /> <br /> <br /> <br />
M
J'avoue ne pas la connaître, moi qui suis pourtant une grande adepte des écrits de Frédric Brown, tant en science-fiction qu'en intrigues policières. Martiens, Go home et l'univers en folie font partie de mes livres de chevet, et cela fait plaisir de "rencontrer" des amateurs de ce génial auteur.Félicitations pour ce blog que je n'hésite pas à rajouter dans mes favoris :-)
Répondre
S
<br /> Merci beaucoup. Voilà qui me redonne du courage pour poursuivre ce blog après l'avoir délaissé quelques jours !<br /> <br /> <br />
V
Je ne conaissais même pas l'existence de cette nouvelle , mais c'est un bijou."Soudain quelqu'un frappa à la porte" ...Et la science fiction prends vie ;-)
Répondre
S
<br /> Oui, la nouvelle date de décembre 1948. neuf ans ans plus tard, elle était déjà célèbre lorsque Ron Smith publia une variation qu'il appela la plus courte nouvelle d'horreur jamais écrite :<br /> "Le dernier homme vivant sur Terre était assis, seul dans une pièce.<br /> La porte était fermé à clé."<br /> <br /> <br />